23 modules ont été supprimés de Mozilla Firefox

Catégories Développement web
ordinateur fixe sous mozilla firefox

Suite aux nombreux retours sur le serveur de la part des utilisateurs, Mozilla a supprimé 23 modules
d’extensions sur Firefox. La mèche de cette purge a été déclenchée par une remontée conséquente
du module Web Security, qui consommait selon les utilisateurs, une masse trop importante de
données de navigation. Cette extension semblait collecter des informations de navigation et les
renvoyer vers un serveur mystérieux situé en Allemagne. Les dirigeants de Firefox n’ont pas attendu
longtemps pour régler le problème en nettoyant leur base de module. Résultat du compte ? 23
d’entre eux ont été éradiqués définitivement du système.

L’affaire Websecurity, l’élément déclencheur de la purge

Websecurity figurait parmi les modules les plus recommandés. Mais depuis que le spécialiste de la
sécurité Web, Mike Kuketz a découvert le trafic des données utilisateur par un canal HTTP douteux,
Mozilla a rapidement répliqué en soulevant une enquête sur cette affaire. Les utilisateurs n’ont pas
attendu longtemps pour signaler un peu plus tard, d’autres modules tout aussi douteux et de même
nature. L’ingénieur Jorge Villalobos a souligné l’existence de modules servant à vérifier la fiabilité de
certains sites, impliquant ainsi une certaine récolte de données. Toutefois, l’affaire des modules
appliquait cette pratique un peu trop à l’excès pour disperser les doutes. Mozilla Firefox a donc pris
les devants, en supprimant une à une les modules appartenant à une même catégorie de numéro
d’identification. Au final les modules tels que Browser Security, Popup Bloker, DirtyLittleHelpers,
Quick AMZ, Facebook Vidéo Downloader, GoogleNoTrack et bien d’autres encore au nombre total de
23 ont été éradiqués. Les 500 000 utilisateurs habitués de ces applications devront se faire une idée
et se convaincre tout simplement que cette décision radicale a été prise dans leur propre intérêt. La
sécurité au sein du système a été par la suite renforcée par les hommes de main de la grande firme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *